Gosnay

Actualités

L'Œuvre

Les tableaux

Les vitraux

Résultats de recherche

Accueil > Gosnay

Le village et ses deux chartreuses

Gosnay est une commune de 1200 habitants, marquée par l’extraction du charbon aux XIXème et XXème siècles
C’est le seul lieu au monde où deux Monastères de Chartreux ont cohabité durant plusieurs siècles.
D’une part, la Chartreuse du Val Saint Esprit créée en 1320 par Mahaut d’Artois et Thierry d’Hireçon.
Elle est devenue depuis 1986 un haut lieu gastronomique et hôtelier, référence exceptionnelle pour le  tourisme international.
D’autre part, la Chartreuse du Mont Sainte-Marie. C’est une des seules Chartreuses où subsistent encore des vestiges médiévaux.
Le département « Histoire » de l’Université d’Artois y fait des fouilles depuis 1998.

Pourquoi deux Chartreuses ?

Gosnacum est une bourgade déjà citée dès le Xlème siècle. N’a-t-on pas trouvé au Bois des Dames, près du Mont Sainte Marie un cimetière gallo-romain ?
Au XlVème siècle, l’Evêque d’Arras détient la dîme de Gosnay que Robert II de Béthune lui avait offerte.
Thierry d’Hireçon, serviteur dévoué de Robert II, puis agent de Philippe Le Bel, fait bâtir un château fortifié à Gosnay. Il occupe par la suite les fonctions de Conseiller de la Comtesse Mahaut d’Artois et de véritable Ministre d’Etat. Juste avant sa mort, il sera nommé Evêque d’Arras.

Une légende nous raconte l’origine des Chartreuses.
Une jeune servante de la Comtesse Mahaut, Alix, se retrouva enceinte sans être mariée. Pour la Comtesse, c’était une faute abominable. Alix convoquée devant son tribunal et sommée de dénoncer l’auteur de ce délit, refusa de le faire.  Le jeune homme caché au fond de l’assistance n’eut pas son courage et se sauva. Alix fut condamnée à être enterrée vivante et l’exécution eut lieu le soir même aux abords du château.
On dit alors que après cette mort violente, l’esprit d’Alix hanta le village. On appela donc cette vallée « Le Val des Esprits ». A la fin de sa vie, Mahaut fut prise de remords au souvenir de tous ses méfaits et crimes

En 1320, avec son conseiller Thierry d’Hireçon, elle créa le long de la Lawe , en face de son château, la Chartreuse , qu’on appellera désormais la Chartreuse du Val Saint Esprit.
En 1329, de l’autre côté de Gosnay, sur les pentes du Bois des Dames, elle  fit construire la Chartreuse du Mont Sainte Marie. Celle-ci  accueillit des moniales jusqu’en 1791. Il n’y aura que 5 Chartreuses pour les femmes en France.
Un hôpital complétait cet ensemble, étonnant dans cette bourgade qui ne comptait alors qu’une quarantaine d’habitants.

 

Gosnay se situe à mi chemin entre Béthune et Bruay La Buissière, accès par la N41.


Agrandir le plan